La Gouvernance mondiale et le Liban a l'epreuve l'une de l'autre

  • Jean-Pierre Ferrier

Resumen

Née alors que la cassure du monde entre deux «blocs» essentiellement antagonistes s’estompait, la gouvernance mondiale posait dès l’origine une question fondamentale; elle se définissait, en effet, par axiologie et non par ontologie. En quittant la France, où il signifiait á peu près «gouvernement», et où il définissait naguère des institutions chargées de faire et de faire appliquer la loi, le mot avait pris, outre-Manche, une coloration nouvelle, institutionnelle, permettant de qualifier l’exercice de ses pouvoirs par les organes du gouvernement, puis, outre-Atlantique, un aspect plus fonctionnel et plus économique: la corporate governance désigne la capacité des dirigeants d’une entreprise de remplir leur mission première, faire de l’argent au profit des actionnaires. Les Latino-américains sont allés encore plus loin, en se passionnant pour la gobernabilidad, ou recherche des conditions qui permettront d’obtenir la gouvernance.

Descargas

La descarga de datos todavía no está disponible.
Cómo citar
Ferrier, J.-P. (1). La Gouvernance mondiale et le Liban a l’epreuve l’une de l’autre. Relaciones Internacionales, 17(35). Recuperado a partir de https://revistas.unlp.edu.ar/RRII-IRI/article/view/1345
Sección
Estudios